Shojo musique très décevant : Fuka

Aujourd’hui je reiviens avec Fuka qui existe aussi en anime (mais comme d’hab je ne l’ai pas vu). Je ne connaissais pas je l’ai choisi grâce à couverture : « Trop bien c’est un manga qui parle de musique, j’adore ça ! Ça va être comme Nana… ». Quelle décéption quand j’ai lu le premier tome de ce shojo musique… Vous l’avez lu ?

Shojo musique Fuka

Fuka, un shojo musique décevant

Dans ce manga publié par Pika Edition, on suit Yû Haruna fraichement arrivé à Tokyo qui va faire la connaissance de Fuka, une fille passionnée de musique qui l’a pris pour un pervers. L’histoire commence comme ça : mauvais présage.. Ça sent vraiment le fan service complet ! On apprend plus tard qu’il s’agit d’un garçon très renfermé qui utilise twitter pour s’exprimer. Il vit avec toutes ses sœurs (4 ou 5) : oh ! fan service rebonjour…

 

Pourquoi je n’aime pas ?

J’ai horreur des perso timides, c’est ennuyant à souhait. Ca me fait penser à Ken dans Tokyo Ghoul ou au garçon de Mirai Nikki : NON MERCI ! Comme le gars est timide, on n’avance pas dans l’histoire, on se prend la tête pour des détails alors qu’on s’en fou complètement… Yu va tomber amoureux de Fuka, fille d’un grand athlète. Elle n’est inscrite à aucun club et adore écouter de la musique mais ne sait pas quoi faire de sa vie. Et le gars va lui dire « Eh ! Si tu aimes la musique, pourquoi tu n’en ferais pas ? » et bien sûr la fille n’avait jamais pensé à ça : « Oh mais oui c’est une très bonne idée » ! Ca ne tient pas la route 1 seconde…

 

Des points positifs ?

Les couvertures sont très jolies et les dessins ne sont pas désagréables à regarder.

 

Vous l’aurez compris, ce manga n’est vraiment pas un coup de coeur pour moi. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé.