L'amour à tout prix : un shojo eicchi et osé

L’Amour à tout Prix, un shojo osé

L’Amour à tout Prix est un shojo osé publié par les éditions Akiko il y a plusieurs années. En 8 tomes, vous allez découvrir une série plus que surprenante à la limite du shojo eicchi.

L'amour à tout Prix tome 2 couverture du manga osé : un vrai shojo eicchi
L’Amour a tout Prix tome 2

L’Amour à tout Prix

Seiri cherche désespérément un copain depuis plusieurs années. Un jour, elle va participer à un Gôkon, un rendez-vous de groupe avec plusieurs filles et garçons qui ont tous les même but : trouver l’amour. Lors de ce rendez-vous Seiri va revoir son premier amour : Tamaki ! Leur point en commun ? Tous les deux faisaient du Karaté lorsqu’ils étaient plus jeunes. C’est à cause de cette passion que leur relation s’était terminée.

Ayant peur du regard des autres, Seiri cache cette partie de sa vie. En effet, de nombreux garçons se retrouvent intimités lorsqu’ils apprennent le passe temps de la jeune fille. C’est pourquoi, elle a décidé de mettre un terme à cette activité.

Mais Tamaki décide de lui lancer un dernier défi ! Si la lycéenne perd, elle devra faire tout ce que le jeune homme lui dira…

Un shojo osé, mais peut être un peu trop…

🔞Attention aux âmes sensibles 🔞 : énormément de scènes explicites dans ce shojo eicchi ou presque. Je dirais à peu près 50% de l’histoire concerne le sexe. Mais attention, on ne parle pas du sexe de manière intelligente avec un vrai sujet derrière. Non non ! On parle de scène d’amour, de sexe voire même de viole (oui oui …) pur et dur.

Nous sommes confrontés à plusieurs scènes de violes à la suite. Un sujet lourd qui pourrait être traité de manière très intéressante. Mais non… Dans ce shojo osé, ça ne dérange personne (ni même l’auteure ?) que quelqu’un se fasse violer.

Je caricature (légèrement) mais la jeune femme se fait violer et va ensuite faire l’amour avec son copain comme si de rien était. On pourrait se dire qu’il s’agit d’une réaction « normale » de la victime qui tente d’oublier l’événement. Eh bien non, car comme dans la plupart des shojo, on suit ici l’héroïne Seiri à la première personne. Nous entrons alors dans sa tête mais rien ne se passe. Le sujet n’est presque pas abordé, comme si tout était normal.

Cerise sur le gateau ? Elle continue même de fréquenter les hommes qui l’ont violé alors qu’elle a vécu des événements vraiment traumatisants. C’est pourquoi, je déconseille ce manga aux plus jeunes car l’image de la femme mais également de la réalité est totalement déformée.

Bon après, on est d’accord qu’il s’agit d’un manga donc on parle bien évidement de fiction. Mais les plus jeunes peuvent ne pas faire cette différence.

Un shojo eicchi à lire ou pas ?

Eh bien, pour les plus « âgés » (eh oui déjà 22 ans…), ce manga se laisse lire. Il ne faut pas avoir envie de réfléchir, juste de lire un petit shojo dans son coin. Si vous êtes dans ce « mood » là, ce manga vous plaira surement.

En revanche, si vous êtes comme moi et que l’idée du viole vous donne la nausée, il est difficile d’apprécier cette oeuvre. Mais après tout, il en faut pour tous les goûts ! 🤷‍♀️

Si vous êtes à la recherche d’un shojo plutôt osé mais pas trop, je vous conseille @Ellie, qui est vraiment plus doux et plus drôle mais toujours autant axé sur le sexe (les scènes en moins) !